Accueil >> Actualité >> Opération de 39 logements et locaux d’artisanat à Aubervilliers

Opération de 39 logements et locaux d’artisanat à Aubervilliers

25/31, rue Auvry

Maître d’oeuvre : Tectône - Pascal Chombart de Lauwe
Maître d’ouvrage : Bouygues Immobilier
Programme : 39 logements en accession
Certification : Labellisés BBC NF logement option HQE
Surface : 3200 m²
Coût : 5,7 M d’ € HT
Livraison : 2015
Photo : © Christophe Demonfaucon


La ZAC Auvry-Barbusse s’étend sur 1.5 hectares, répartis au Nord et au Sud de la rue Auvry. L’îlot Auvry répond à l’objectif premier de suppression de la totalité du bâti dégradé et de renouvellement de l’offre de logements dans un cadre urbain requalifié. Dans cette partie du quartier où la carence en espaces verts se fait de plus en plus sentir, l’aménagement de ces îlots s’organise autour des nouveaux espaces plantés et récréatifs tel que le square Jean Ferrat. La parcelle du projet qui se situe au 25/31, rue Auvry était occupée par d’anciens locaux industriels dégradés. Sa forme allongée offre à la fois un grand linéaire de façade sur rue, propice au développement du commerce local, et un accès direct au square Jean Ferrat, qu’elle borde au Sud. Cette configuration particulière offre au projet la possibilité d’ouvrir aux logements des vues dégagées sur le square. L’opération est conçue sur le mode des villas urbaines ou d’impasses faubouriennes. Deux venelles sont utilisées par les habitants comme lieu de rencontre et de jeux ; et l’une d’elle sert également aux riverains en journée pour accéder au square. Trois bâtiments s’implantent en alignement sur la rue Auvry, tout en conservant une transparence sur le cœur d’ilot au moyen de deux traversées visuelles, et permettant des respirations pour organiser une porosité du tissu bâti. La structure des bâtiments est mixte : béton et bois. Toute l’infrastructure, le rez-de-chaussée et les noyaux de circulation sont en béton. Le rez-de-chaussée reçoit un traitement particulier ; il est traité en double mur béton blanc avec isolant intégré, afin d’offrir à la fois une finition extérieure très soignée d’un parement béton blanc et de garantir une isolation thermique efficace (sans pont thermique). Les niveaux supérieurs ont un squelette en béton de poteaux et dalles sans refend béton, permettant une plus grande liberté de transformation des logements (notamment en cas de jumelage). Les parties en béton s’arrêtent au plancher haut du niveau 3. Pour les duplex des deux derniers niveaux, leur structure est entièrement en bois (poteaux, poutres, solives, planchers, ...). N’ayant pas de contrainte d’acoustique, vu qu’il s’agit d’un même logement, l’usage des faux-plafonds est banni et la structure en bois est entièrement visible et révélée. Les façades, fabriquées en usine, sont à ossature bois. Elles sont revêtues d’un bardage en pin douglas purgé d’aubier, qui ne subit aucun traitement pour le stabiliser. Il évoluera donc de manière naturelle et prendra une teinte gris argent au fil du temps.


Les locaux d’artisanat se développent, en vitrine, le long de la rue Auvry pour dynamiser le quartier et développer une mixité programmatique. En plus d’animer la rue, ils profitent de leur position en angle de bâtiment pour se retourner partiellement dans les deux venelles. Ce dispositif permet d’assurer une transition programmatique plus douce entre les logements et les locaux d’artisanat.


Le traitement des espaces extérieurs est hiérarchisé pour offrir une qualité supplémentaire à l’opération. Le cheminement pour accéder au logement passe par une succession de séquences où le degré d’intimité se renforce au fur et à mesure que l’on s’approche du logement. Depuis la rue Auvry, une première grille délimite une cour minérale ombragée qui distribue les locaux d’artisanat. La végétation fait ensuite irruption et on s’enfonce dans une venelle bordée d’arbustes et pelouses. Une seconde clôture nous ouvre enfin les portes d’un jardinet dédié aux habitants par lequel on accède au hall de l’immeuble.


 


L’opération compte 39 logements répartis sur 4 niveaux : du studio au T5. Chaque logement profite d’une double ou triple orientation, et bénéficie d’un ou plusieurs prolongements en extérieur (balcons, loggia, ou jardins privatif). Les cuisines, ouvertes sur les séjours, sont conçues de manière à être facilement cloisonnables, et disposent toutes de leur propre fenêtre. Les vues sur l’extérieur sont choisies pour éviter les vis à vis et garantir à chacun, depuis leur balcon, des ouvertures visuelles sur le square au Sud.


Les 3 bâtiments desservent de 3 à 4 logements par niveaux. Les deux derniers niveaux sont exclusivement réservés à de grands logements d’exception en duplex, largement ouverts en proue Sud du bâtiment, et surplombant le square. Les 5 pièces jouissent d’une terrasse privative supplémentaire, creusée dans le toit, à l’écart des regards, tel un patio préservé de toute nuisance.

Voir en ligne : Retrouvez nos références sur Aubervilliers

>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>

publié le 1er/07/2016

CAUE93.fr

La Newsletter du CAUE 93

L'actualité de l'architecture de l'urbanisme et du paysage en Seine-Saint-Denis

Télécharger les dernières Newsletters

Suivre la vie du site RSS

abonnez-vous