Accueil >> Actualité >> 17 logements à Pantin

17 logements à Pantin

En résonance avec les écritures architecturales environnantes

38, rue Hoche / 2, rue Florian

Maître d’œuvre : Pranlas-Descours Architecture, Gustave Ducloz et Yasmine Gaizi architectes
Maître d’ouvrage : Kaufman & Broad
Programme : 17 logements du 2 au 4 pièces avec une double exposition, balcons ou terrasses, une cour intérieure végétalisée et un commerce
Certification : BBC
Surface shon : 1 145 m2
Coût : 2,022 M d’€ HT
Livraison : Mai 2013
© Pranlas-Descours Architecture

Les 40 logements sont implantés sur un terrain de 15 400 m2 dans le quartier Savigny-Mitry et constitue la première tranche d’un ensemble de recomposition urbaine plus importante.
Le caractère fortement végétal de la voie à créer et la conservation de la butte plantée, doivent participer au développement de la trame verte du quartier et à la qualité résidentielle des nouveaux logements.
Le projet s’organise sous la forme de deux plots d’un gabarit R + 4 + attique desservis par une entrée commune centrale qui permet de traiter un espace de transition entre la rue et les halls sous la forme d’un jardin paysager.
Le rez-de-chaussée est surélevé au niveau du parking existant qui lui est contigu pour éviter que les logements ne soient en « cour anglaise » et bénéficient ainsi tous d’une vue surélevée par rapport à la rue et à la circulation automobile.
Chaque « plot » est posé sur le socle du parking commun enterré, qui grâce à la surélévation du rez-de-chaussée bénéficiera d’un éclairage naturel.
Cette organisation sous forme de plot permet d’optimiser les orientations pour l’ensemble des logements, aucun logement n’étant situé au nord, et tous bénéficient d’une double orientation.
Bien que les deux bâtiments disposent d’un ascenseur, l’escalier a été positionné en façade afin de l’éclairer naturellement.
Le palier de desserte des logements n’est pas un simple couloir mais un espace de distribution confortable pour les quatre logements qu’il distribue.
Le hall est également soigné dans sa volumétrie et éclairé naturellement avec une vue sur la dalle jardin.
Les logements disposent d’une terrasse importante au rez-de-chaussée, de serres ou de balcons des niveaux 1 à 3 et de grandes terrasses à nouveau aux 4e et 5e étages, grâce à l’attique.
La silhouette urbaine des deux bâtiments permet des traversées visuelles vers les espaces verts existants et souligne la direction de l’axe de l’ancienne allée des Genêts.
L’espace libre autour des bâtiments est traité en jardin collectif protégé par une clôture de type urbain avec muret et grille qui clarifient ainsi les espaces privés et publics.
Au niveau technique, la solution est celle du poteau / dalle, sans retombée de poutre, qui permet de disposer de plateau libre pour le cloisonnement des logements.
Ce projet est articulé sur une trame de 3 x 6 et organise des niveaux différents afin de s’affranchir de la contrainte habituelle du « banché » et permet surtout dans le temps d’envisager une restructuration possible des étages sans travaux sur la structure.
La façade est composée d’une maçonnerie intérieure entre les poteaux pour garantir l’inertie et l’acoustique vis-à-vis de la circulation extérieure et par deux solutions d’isolation qui évitent les ponts thermiques, l’une en polystyrène avec finition enduit, l’autre en bardage avec laine minérale et panneaux de bois.

Voir en ligne : Retrouver nos précédentes références sur l’observatoire des CAUE

>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>

publié le 1er/03/2014

CAUE93.fr

La Newsletter du CAUE 93

L'actualité de l'architecture de l'urbanisme et du paysage en Seine-Saint-Denis

Télécharger les dernières Newsletters

Suivre la vie du site RSS

abonnez-vous