Accueil >> Actualité >> 38 logements à Bobigny

38 logements à Bobigny

Maîtriser les vis-à-vis pour chaque appartement

21, rue Karl Marx

Maître d’œuvre : Bernard Valéro & Frédéric Gadan, architectes
Maître d’ouvrage : OPH Bobigny (Office Public de l’Habitat de Bobigny)
Programme : construction de 38 logements et réhabilitation de deux tours. Création de commerces.
Surface SHON : 3 600 m² pour les logements + 500 m² pour les commerces
Coût : 6 M € HT pour les 38 logements + 7,6 M € HT pour la réhabilitation des 2 tours
Labels : THPE (très haute performance énergétique)
Livraison : juin 2012
Copyright photo : © Patrick Müller

Le projet de construction de 38 logements et de la réhabilitation des deux tours au coeur du quartier Karl-Marx à Bobigny s’inscrit dans une opération plus globale de renouvellement urbain. Le patrimoine construit vieillissant, la conception du quartier avec son système de dalle structurellement inadaptée et coûteuse en entretien, la baisse continue de l’activité commerciale amènent à une augmentation des charges et bloquent toute évolution qualitative de ce parc.

Les logements

Sept appartements sont implantés par niveau courant. Tous les logements sont accessibles aux personnes à mobilité réduites. Les espaces répondent à la nouvelle réglementation. Pour chaque logement, une entrée distribue de façon classique les pièces. La cuisine est le plus souvent en relation avec les séjours. La configuration volumétrique du bâtiment permet d’offrir de multiples orientations qui apportent une qualité supplémentaire aux espaces de vie. Quand ils ne sont pas traversant, tous les appartements bénéficient d’une double, voire d’une triple orientation. Toutes les cuisines et certaines salles de bains sont éclairées naturellement en façade. Les séjours sont calés sur les angles avec une loggia associée. La séparation des espaces jour/nuit est respectée. Les espaces extérieurs sont prévus attenants au séjour en associant pour certains logements une chambre. La diversité des orientations permet aussi de maîtriser les vis-à-vis pour chaque appartement. Les vis-à-vis avec les tours sont aussi pris en compte. Les vues principales peuvent être implantées suivant les besoins en fonction de la situation du logement.

Les commerces

Les commerces forment un ensemble attractif. Orientés sur le futur mail de l’hôtel de ville ils sont clairement identifiables et animent par leur activité le socle du bâtiment. Les locaux à rez-de-chaussée sont compacts et de géométrie simple. Un étage partiel de 70m2 offre une extension verticale permettant de diversifier et d’enrichir ponctuellement la qualité des locaux proposés. De même, la création d’une terrasse face au parc est possible, dans le recul de la clôture de l’îlot, à l’ouest des commerces. Cet espace extérieur peut aussi bien servir de terrasse pour un café, un restaurant.

La démarche environnementale

Les intentions architecturales vont dans le sens d’une intégration au site et une volonté forte de répondre aux critères de haute qualité environnementale. La prise en compte du facteur solaire est étudiée et ramenée au contexte avec la présence des tours côté sud de l’îlot. L’orientation de chaque façade fait l’objet d’un travail précis d’optimisation des surfaces de vitrage et de gestion des vues offertes aux logements.

La végétalisation des terrasses, la réalisation d’une isolation par l’extérieur, vont dans le sens d’une amélioration des performances thermiques du bâtiment et d’une intégration du construit.

La maîtrise des consommations d’eau et d’énergie pour une réduction des charges, participe elle aussi à cette recherche axée sur la qualité environnementale pour le confort de tous.

Voir en ligne : Retrouver nos précédentes références sur l’observatoire des CAUE

>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>

publié le 10/12/2012

CAUE93.fr

La Newsletter du CAUE 93

L'actualité de l'architecture de l'urbanisme et du paysage en Seine-Saint-Denis

Télécharger les dernières Newsletters

Suivre la vie du site RSS

abonnez-vous