Accueil >> Actualité >> 49 logements à La Courneuve

49 logements à La Courneuve

Immeuble collectif et maisons de ville en centre ville dense

46-50, rue de la Convention

Maître d’œuvre : eliet&lehmann, Denis Eliet et Laurent Lehmann, architectes associés
Maître d’ouvrage : Plaine deFrance
Programme : 4I logements collectifs, 8 logements individuels en duplex ou triplex et 2 locaux d’activités
Labellisation : logements collectifs BBC, logements individuels THPE 2005 Cep Réf -20%, Habitat et environnement
Surface shon : 4 285 m²
Coût : 6,9 M€ HT
Livraison : Décembre 2011
Copyright photo : © Sergio Grazia

A deux pas de la mairie, cette réalisation adopte une échelle et une architecture en accord avec les bâtiments environnants. Le projet est constitué de six bâtiments dont la taille décroît, de la rue vers le coeur de l’îlot. Ce dispositif crée un ensemble varié d’espaces extérieurs « entre-deux », porche, cour, venelle ou jardins.
Le bâtiment de logements collectifs sur rue a cinq étages (R+5), les bâtiments sur cour sont des maisons de ville constituées de plusieurs logements individuels assemblés. Les logements sont en triplex (R+2) ou en duplex (R+1). Le projet a une façade urbaine au nord, mais il est conçu pour tirer parti de la profondeur de l’îlot au sud et pour s’ouvrir sur le jardin semi public de la crèche voisine. Le bâtiment sur rue devient ainsi un bâtiment d’angle.
Les maisons de ville sont traversantes, entre les jardins privatifs à l’ouest, donnant sur le parc de la crèche, et la venelle d’accès à l’est. Dans l’immeuble collectif, les cages d’escalier et les paliers sont éclairés naturellement. Au nord, la façade constituée de grandes fenêtres régulières est très sobre. La façade sud s’ouvre sur de larges balcons. Séjour et cuisine sont tous deux traités comme des pièces principales, ouvertes l’une sur l’autre, mais distinctes.
Les maisons de ville, de quatre ou cinq pièces, sont assemblées par leurs mitoyen en un bâtiment compact. Cette organisation juxtaposée permet de concilier la densité bâtie indispensable en centre ville et la qualité d’usage d’un logement individuel. Les façades du bâtiment collectif sont en briques et mises en oeuvre selon la technique du double mur qui garantit à la fois l’absence de pont thermique et la pérennité de la façade. Les grands balcons blancs tranchent avec la masse de briques. Les petits volumes sur cour sont simplement revêtus d’un enduit clair en finition d’une isolation par l’extérieur.

Voir en ligne : Retrouver nos précédentes références sur l’observatoire des CAUE

>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>

publié le 7/01/2013

CAUE93.fr

La Newsletter du CAUE 93

L'actualité de l'architecture de l'urbanisme et du paysage en Seine-Saint-Denis

Télécharger les dernières Newsletters

Suivre la vie du site RSS

abonnez-vous