Accueil >> Actualité >> 56 logements à la Plaine Saint-Denis

56 logements à la Plaine Saint-Denis

diversité des volumétries et des matériaux, extériorité des logements, densité maîtrisée et 5e façade

Rue des Blés

Maître d’œuvre : Guy Vaughan, architecte
Maître d’ouvrage : BNP Paribas Immobilier
Programme : 68 logements en accession et 68 places de stationnement enterrées
Labellisation : H&E - label CERQUAL - NRT 2005 - label HPE C<Cref-10%
Surface shon : 4 497 m2
Coût : 6, 231M d’€
Livraison : Avril 2011

A mi-chemin entre la Porte de la Chapelle et le Stade de France, la Zac Montjoie occupe une place stratégique dans le développement de la Plaine-Saint-Denis. Au sein de cette restructuration, la libération des terrains des entrepôts Dubois s’est avérée comme une opportunité pour mettre en place un projet urbain. Proposé par Brès + Mariolle, ce projet démontre la possibilité de faire évoluer la relation entre domaines public et privé, d’améliorer la perception des espaces plantés et d’offrir également une autre manière de vivre en ville.
Le plan masse général et son découpage en lots a permis que le lot 7B, situé à l’angle de la rue du Soulier du Brabant et de la rue des Blés, bénéficie de trois situations urbaines différentes qui induisent des objectifs différents :
- Rue des Blés : préserver l’intimité des lofts situés en face, installer des jardins privatifs individuels et ouvrir des logements plein sud dans un registre calme et résidentiel.
- Rue du Soulier du Brabant : introduire une morphologie de logement proche de l’intermédiaire, avec une lecture à l’échelle d’une maison de ville et une mise en relation des équipements scolaires de la rue Jeumont au sud avec l’Allée Est-Ouest au nord.
- Le square privé : permettre une plantation dense en pleine terre, et la possibilité d’accéder aux logements par cet espace privé qui se lit comme un espace public.
Les objectifs définis par les urbanistes : diversité des volumétries et des matériaux, extériorité des logements, densité maîtrisée et une 5e façade dessinée, ont constitués le point de départ de la conception de l’opération.
Le projet se décompose en sept plots et les panneaux en parement de brique structurent l’opération. Les jardins privatifs sont situés en retrait et à l’arrière de l’opération.
Les logements adoptent la liberté d’alignement proposée par l’étude urbaine, ce qui amène à positionner les séjours bien proportionnés aux angles, cherchant soit les meilleures expositions (sud et ouest), soit les meilleures vues (square, jardins), parfois les deux.
Le travail sur les logements devient alors non pas l’imposition d’une typologie ou d’une trame spatiale, mais l’application fluide et inventive des thèmes d’usage et des réalités d’un programme d’accession.
L’architecte, dans l’esprit du projet urbain, s’est fixé pour objectifs la recherche d’ouverture, de modernité, de calme et une présence végétale.

Voir en ligne : Retrouver nos précédentes références sur l’observatoire des CAUE

>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>

publié le 5/06/2012

CAUE93.fr

La Newsletter du CAUE 93

L'actualité de l'architecture de l'urbanisme et du paysage en Seine-Saint-Denis

Télécharger les dernières Newsletters

Suivre la vie du site RSS

abonnez-vous