Accueil >> Actualité >> 60 logements en locatif social à Bondy

60 logements en locatif social à Bondy

S’inspirant des ruelles parisiennes, le projet s’articule autour d’une venelle

Rue de la Liberté

Maîtres d’œuvre : Gilles BORDERIOUX - Humbert DI LEGGE, architectes
Maître d’ouvrage : Immobilière 3 F
Programme : Construction de 60 logements en conception-réalisation dont : 24 logements collectifs, 20 logements intermédiaires et 16 maisons individuelles
Certification : H&E Profil A et Label BBC Effinergie
Surface SHON : 5 102 m²
Coût : 8,208 M d’€ HT
Livraison : Février 2012
© Borderioux - Di Legge Architectes

Le projet consiste à réaliser un ensemble immobilier de 60 logements à énergie BBC (<50KWH) répartis en16 maisons individuelles, 24 logements collectifs et 20 logements intermédiaires. Les hauteurs sont comprises entre R+1, R+2 et très ponctuellement R+3.
Le parti architectural du projet a consisté à requalifier ce délaissé de terrain et de répondre aux différentes contraintes de ce site, qui présente une forme triangulaire très allongée, 250 mètres linéaire sur 40 mètres de large à l’ouest et 11 mètres à l’est. Cette parcelle a été pensée dans sa globalité. Le terrain présente également la contrainte d’être implanté le long des voies ferrées. Le parti pris a donc été de créer un écran composé des bâtiments et d’un mur anti-bruit végétalisé afin de préserver le lieu des nuisances extérieures.
S’inspirant des ruelles parisiennes, le projet s’articule autour d’une venelle, véritable colonne vertébrale du projet. Elle crée une intériorité générant ainsi un véritable lieu de vie. Cet axe moteur introduit une échelle domestique et représente un lieu d’appropriation quotidien qui favorise les échanges, les correspondances et les services partagés. Ce peut être un village dans la ville, une rue dans le village, c’est en tous cas un fragment du paysage urbain marqué par la couleur et la diversité.
Les bâtiments sont traités de manière similaire dans leur morphologie et aspect. Les balcons, les terrasses, le retrait des façades et attiques, les couvertures, les différentes modénatures et le traitement des percements des baies contribuent à donner à l’ensemble une impression d’homogénéité par rapport à l’espace public créé.
L’organisation du plan permet de n’avoir aucun appartement mono-orienté au nord.
Cette réflexion s’inscrit dans les principes d’éco-gestion, en apportant à chaque logement des apports solaires économes en énergie. En outre, les orientations multiples des logements favorisent la ventilation naturelle, et donc le confort d’été.
Les maisons individuelles disposent de places de stationnement extérieur proche de leur entrée, permettant une facilité d’usage pour les futurs habitants. De plus l’habillage de ces places par des portiques et des claustras bois permet de rythmer le grand linéaire de grille sur la rue de la Liberté.

Voir en ligne : Retrouver nos précédentes références sur l’observatoire des CAUE

>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>

publié le 1er/12/2013

CAUE93.fr

La Newsletter du CAUE 93

L'actualité de l'architecture de l'urbanisme et du paysage en Seine-Saint-Denis

Télécharger les dernières Newsletters

Suivre la vie du site RSS

abonnez-vous