Accueil >> Actualité >> 67 logements “Churchill” à Neuilly-Sur-Marne

67 logements “Churchill” à Neuilly-Sur-Marne

Le projet ménage une dégressivité des gabarits et des typologies

18-20, avenue Winston Churchill et 84, rue Gaston Navaillès

Maîtres d’œuvre : Jean et Aline Harari, Sulian Clément-Guillotin, Franck Lemoine architectes
Maître d’ouvrage : Office Public de l’Habitat Seine-Saint-Denis
Programme : 67 logements PLUS (prêt locatif à usage social)
Statut d’occupation : locatif social
Certifications : BBC Effinergie, Habitat & Environnement, Profil A
Surface SHON : 6 433 m²
Coût : 8,8 M d’ € HT (valeur septembre 2007 en entreprise générale)
Livraison : Avril 2014
© Antoine Mercusot

Les grandes options du projet ont été déterminées par la configuration de la parcelle, ses rapports à l’espace public et au tissu proche ainsi que par les orientations du projet urbain du quartier voisin des Fauvettes.
Le terrain résultant de l’association de plusieurs parcelles disparates, est distribué par 2 voies publiques : L’avenue Winston Churchill et la rue Gaston Navailles. Il affecte la forme d’un vaste triangle limité au sud par l’emprise du groupe scolaire Florian La Fontaine et sur ses autres limites par un parcellaire pavillonnaire et un quartier d’habitat social des années 70. Situé à l’écart du quartier des Fauvettes sur lequel porte l’opération ANRU, le projet doit répondre à la disparité du contexte immédiat et constituer sa propre intériorité résidentielle.
La disposition des immeubles instaure des séquences successives d’espaces extérieurs collectifs et permet différents parcours possibles. L’espace principal ouvert sur l’avenue est une cour-jardin triangulaire, qui distribue 5 halls. A l’extrémité ouest où elle se rétrécie, elle donne accès à un réseau de venelles et de chemins qui irriguent les autres espaces de la résidence. A l’arrière du terrain et sur une trame qui prolonge celle du parcellaire existant sont établis les logements intermédiaires. Une maison indépendante complète ce dispositif à l’angle nord-est du site.
De l’avenue Winston Churchill à l’arrière de la parcelle le projet ménage ainsi une dégressivité des gabarits et des typologies.
N’excédant pas 3 niveaux au-dessus du rez-de-chaussée, la distribution verticale des immeubles ne comporte pas d’ascenseur.
La forme des 2 immeubles implantés le long de l’avenue Winston Churchill est tributaire de la courbure de la voie qui induit un mode particulier de distribution des logements. Chaque cage dessert en moyenne 3 logements par palier excepté au R+3 (2 logements) et bénéficie d’un éclairement naturel direct. Au total les immeubles collectifs comptent 56 logements. Les logements situés aux extrémités des immeubles bénéficient systématiquement de 2, voire de 3 orientations. La plupart sont dotés de larges balcons et de terrasses.
Dans la partie ouest de la parcelle et sur la bande qui débouche rue Gaston Navailles sont implantés les logements intermédiaires.
Au centre, une bande de 3 unités mitoyennes comporte chacune 2 grands logements duplex imbriqués tête-bêche. Les accès de plain-pied et par un escalier latéral extérieur. Un dispositif similaire organise les 4 logements regroupés en 2 unités successives implantées sur la bande qui débouche rue Gaston Navailles.
Une maison particulière complète ce programme qui totalise ainsi 11 logements.
L’architecture du projet fait appel à un registre de matériaux pérennes et des formes se référant clairement au caractère domestique du programme.
Afin d’atteindre les performances du classement BBC, l’enveloppe des bâtiments reçoit sur une paroi en brique alvéolaire rectifiée de type Porotherm, une isolation par l’extérieur et un contre mur en briques massives autoporteuses. L’ensemble de ce complexe procure une inertie thermique élevée.
Les façades en retrait des balcons et des loggias sont constituées par une ossature bois remplie d’isolant et revêtue d’un bardage en Douglas.
L’énergie requise pour le chauffage et l’eau chaude sanitaire des logements sera entièrement produite par une PAC sur forage géothermique sur aquifère.
Les menuiseries extérieures sont en bois dotées pour les chambres de volets battants ou persiennes en bois.

Voir en ligne : Retrouvez nos références sur Neuilly-sur-Marne

>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>

publié le 1er/03/2015

CAUE93.fr

La Newsletter du CAUE 93

L'actualité de l'architecture de l'urbanisme et du paysage en Seine-Saint-Denis

Télécharger les dernières Newsletters

Suivre la vie du site RSS

abonnez-vous