Accueil >> Actualité >> Auditorium Angèle et Roger Tribouilloy à Bondy

Auditorium Angèle et Roger Tribouilloy à Bondy

Une esthétique inspirée hangar suburbain

75 avenue Henri Barbusse

Maître d’œuvre : PARC Architectes - PEUTZ & Associés (acoustique) - Frédéric Casanova (scénographie)
Maître d’ouvrage : Ville de Bondy - Est Ensemble – Séquano Aménagement
Programme : Auditorium et conservatoire d’enseignement du chant choral sous maîtrise Radio France. Salle en acoustique naturelle (220 places), conservatoire d’enseignement du chant choral, salle d’exposition (110 m2)
Certification : BBC
Surface SHON : 1 800 m2
Coût : Travaux 4, 422 M d’€ HT + VRD 103 000 € HT
Livraison : Décembre 2013
© 11h45

CONTEXTE

L’Auditorium Angèle et Roger Tribouilloy s’implante sur une artère de la ville de Bondy, le long de l’avenue Henri Barbusse, A 5 minutes à pied de la mairie. Sa forme simple et compacte s’installe dans un tissu hétéroclite devant un collège, entre un ensemble de logements modernes, des maisons individuelles et en face de tours d’habitations.

STRATÉGIE DE PROJET

Cet équipement est connu comme un outil simple et robuste destiné aux maitrisiens du collège Brossolette et à la ville de Bondy. Le bâtiment est ouvert à l’appropriation et malléable aux usages. Sa géométrie de « boîte » et son revêtement en tôle ondulée sont inspirés du hangar suburbain. Ces choix formels ont été faits pour concentrer les efforts financiers à l’intérieur sur la salle et les équipements techniques et acoustiques. Ce projet est le résultat d’un travail d’équipe mené dès le début, et tout au long du processus, avec l’acousticien et le scénographe.

ESPACE PUBLIC

Le bâtiment en R+2 est positionné à l’alignement de la limite parcellaire. Il marque l’angle entre l’avenue Henri Barbusse et la nouvelle rue qui mène au collège Brossolette. Une série d’arches vitrées ouvrent sur l’extérieur les espaces communs de l’Auditorium : le hall d’entrée, le bar et la salle d’exposition. Le sol de ces espaces forme une nappe noire en continuité avec le bitume du sol de la ville.

ACTIVITÉS MULTIPLES

L’aspect unitaire du bâtiment englobe 3 entités distinctes : un auditorium, un conservatoire d’enseignement et un espace d’exposition. Au rez-de-chaussée, le hall d’entrée, en transparence sur la rue, donne accès à l’auditorium et à l’espace d’exposition. Le conservatoire d’enseignement du chant choral est accessible directement par l’arrière du bâtiment depuis le collège par les maîtrisiens. Situé dans les étages supérieurs, il s’enroule autour du volume toute hauteur de l’auditorium.

ÉCRIN POUR LA VOIX

A l’auditorium Angèle et Roger Tribouilloy, Bondy offre à la maîtrise de Radio France un lieu de travail de grande qualité dédié au chant choral qui fait partie intégrante de l’histoire de la ville. L’acoustique de la salle de l’auditorium a été conçue pour offrir un écrin adapté à la puissance sonore d’un choeur et ménager en acoustique naturelle une clarté et une intelligibilité, particulièrement recherchées pour ce type de performances vocales. Les plafonds, les murs et les balcons déploient une savante géométrie plissée pour générer les réflexions précoces nécessaires au jeu d’ensemble tout en contrôlant la durée de réverbération. Selon les configurations de la scène, l’auditorium peut aussi accueillir des concerts acoustiques ou amplifiés, ainsi que du spectacle vivant.

COUCHES SUCCESSIVES

Le bâtiment est composé de rideaux successifs dans une logique de performance acoustique et thermique. Si l’on effeuille ces couches en partant de l’extérieur, on trouve de la tôle ondulée perforée en façade qui tamise en journée la lumi.re extérieure et ouvre le bâtiment sur la ville lorsque les lumières des spectacles nocturnes s’allument. Entre la façade de verre et le corps de béton de la salle de l’auditorium, se développent les grands espaces du foyer et de la salle d’exposition, dont l’ambiance acoustique résonnante mais maîtrisée situe les spectateurs entre le tumulte de la ville et la musique à venir. Traversant les sas acoustiques, le spectateur entre au coeur du bâtiment dans la grande salle à l’ambiance entre claire et mate. Un voile de bois plié place chanteurs et spectateurs au centre du champ sonore.

FINITIONS & AMBIANCE

Les espaces intérieurs sont chaleureux malgré l’économie de moyens. La qualité de leur ambiance se joue dans le contraste entre matériaux laissés bruts et finitions travaillées. Dans la salle de l’auditorium, des panneaux en contreplaqué tout bouleau sont fixés aux murs sur toute la hauteur. Ils traversent le balcon traité en panneaux acoustiques noirs comme le plafond. Les fauteuils noirs et bois émergent du sol en béton brut. Dans les salles de chant, les murs sont laissés en béton brut tandis que les cadres de fenêtre sont habillés de bois. Les parois biaisées pour l’acoustique sont peintes en blanc. Des panneaux en bois perforé viennent compléter le dispositif. Le sol est en marmoléum gris-vert et le plafond en béton brut agrémenté de panneaux acoustiques et de luminaires calepinés.

Voir en ligne : Retrouver toutes nos références sur Bondy

>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>

publié le 1er/05/2014

CAUE93.fr

La Newsletter du CAUE 93

L'actualité de l'architecture de l'urbanisme et du paysage en Seine-Saint-Denis

Télécharger les dernières Newsletters

Suivre la vie du site RSS

abonnez-vous