Accueil >> Actualité >> Bobigny, résidence sociale

Bobigny, résidence sociale

Du foyer de travailleurs à la résidence sociale

rue Hector Berlioz

MAITRE D’OEUVRE : Paul Chemetov, architecte, Jacqueline Schumann et Ronald Sirio, chefs de projet phase esquisse et Vanessa Bourdeau, chef de projet phase chantier
MAITRE D’OUVRAGE : ADOMA
PROGRAMME : construction d’une résidence sociale de 244 lits en remplacement d’un foyer de travailleurs
SURFACE SHON : 7 200 m2
COÛT : 13,7 millions d’euros HT
LIVRAISON : résidence A : avril 2011, résidence B : 2013

Le foyer Berlioz de travailleurs algériens a été construit en 1959 à Bobigny, sur des terrains maraîchers, dans un quartier devenu central aujourd’hui (construction de l’Hôtel du Département et de la Préfecture, de l’Hôtel de Ville, percée de l’A86, arrivée du métro puis du tramway).Il s’agit du premier foyer construit par Adoma dans le département de Seine-Saint-Denis. Il était composé en majorité de chambres de 4.5 m² pour une capacité de 432 lits, répartis en 54 unités de vie (F6). Les occupants partageaient les sanitaires et les cuisines. Le projet prévoit après redécoupage foncier et démolition du foyer existant, la création de deux programmes distincts :
- Une résidence sociale de 245 logements, studios de 18 à 20 m2 et un logement T4. Le bâtiment abritera également les locaux de l’agence Adoma de Bobigny.
- Un EHPAD (établissement d’hébergement pour personnes âgées dépendantes) de 85 lits.
La construction de la résidence dans deux tours de logements en lieu et place de l‘ancien foyer a une dimension sociologique forte : elle est, pour ses occupants d’origine, la preuve vivante de l’évolution qu’a connu l’habitat en 50 ans. L’objectif premier du projet est le relogement des occupants actuels du foyer Berlioz, majoritairement âgés. Le projet s’organise en deux constructions jumelles inversées de 10 étages, comprenant 122 logements chacune, reliées par une galerie couverte à rez-de-chaussée. Les logements de 18 à 20 m², sont tous équipés d’un coin cuisine et d’une salle d’eau indépendants. Trois unités de vie ont été conservées : la conception des résidences composées de studios, intègre néanmoins la possibilité d’un rajeunissement de la population. Tous les logements sont équipés de mobiliers dessinés par l’architecte ou fournis par Adoma. Les logements orientés à l’ouest sont dotés de deux fenêtres verticales, équipées de volets battants, et les logements orientés à l’Est (façade à redans) sont dotés d’une large baie en angle, avec rideaux intérieurs.
- La tour A, construite en 1ière phase, comprend également les locaux de gestion de la résidence, des locaux collectifs et de services, le logement d’entreprise à RdC, le tout sur un sous-sol complet regroupant l’essentiel des locaux techniques.
- La tour B, qui sera construite en 2e phase, après démolition des bâtiments jusque là occupés, comprendra les locaux de l’agence de Bobigny, une caféterie et une salle de réunion, les locaux du personnel et le tri sélectif, le tout sur un sous-sol partiel.
Des matériaux pérennes, une organisation simple et identifiable autour de coursives d’étages éclairées, un ascenseur panoramique, des qualités d’usage dans les logements clairs et ensoleillés sont autant d’éléments significatifs de ce projet.

Voir en ligne : Retrouver nos précédentes références sur l’observatoire des CAUE

>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>

publié le 1er/10/2011

CAUE93.fr

La Newsletter du CAUE 93

L'actualité de l'architecture de l'urbanisme et du paysage en Seine-Saint-Denis

Télécharger les dernières Newsletters

Suivre la vie du site RSS

abonnez-vous