Accueil >> Actualité >> Extension bois d’une maison à Noisy-le-Sec

Extension bois d’une maison à Noisy-le-Sec

La toiture-terrasse végétalisée et l’implantation sur pilotis créée un contraste avec l’existant

59 rue Pierre Semard

Maître d’ouvrage : Privé
Maîtres d’œuvre : Lattitude 48 : Viviana Comito et Louise Ranck, architectes
Programme : deux chambres, un dressing et une salle de bain
Surface SHON : 58 m2 (dont 48 pour l’extension et 10 pour le renouvellement de l’existant)
Coût : 85.000 € HT (hors intérieur en auto-construction)
Livraison : Décembre 2010

Dans une zone résidentielle dense, cette maison du début du siècle avec deux niveaux plus combles (environ 50 m2 au sol) a déjà été objet d’une extension côté jardin.

Celle-ci englobe, en l’isolant, une précédente extension au rez-de-chaussée, auquel s’ajoute un étage, et forme une aile perpendiculaire à la maison principale. S’étendant à l’étage sur toute la largeur de la parcelle, elle permet de conserver un accès direct au jardin par un porche qui fait office de stationnement. La volumétrie crée volontairement un contraste avec l’existant, par une toiture-terrasse et une implantation sur pilotis.

L’extension est en structure apparente de poteaux et poutres en bois, et les parties pleines des murs sont revêtues de bardage bois (pin thermo-traité pour un grisaillement bois plus homogène). S’alternent en façade des clins horizontaux et des claires-voies verticaux de différentes textures. Côté rue, un oriel se cache derrière des bambous, et derrière le bouleau, le bardage vertical et une bande vitrée servent de transition avec le bâtiment d’origine. L’intérieur est traversé par de la lumière et des vues dans différentes directions, privilégiant les fenêtres d’angle.

Le bâtiment projeté est conçu de façon à être très performant thermiquement (20 cm d’isolant pour les murs, 30 cm pour la toiture) afin d’être avant l’heure aux normes de la RT 2012. Les menuiseries sont en bois / aluminium, avec du pin naturel côté intérieur. L’isolation extérieure en fibre de bois est complétée par de l’isolation en panneaux de cellulose mise en place successivement par les propriétaires par l’intérieur. Le parquet en bois massif de l’étage repose sur du liège (résiliant phonique). La chaudière à gaz a été remplacée par un modèle à condensation et un poêle à bois a été rajouté au rez-de-chaussée.

La toiture végétalisée extensive accueillera aussi des bacs indépendants (30 cm de terre) pour un potager. Les garde-corps sont prévus en maille métallique. Il est prévu de rajouter une citerne enterrée de récupération des eaux de pluie destinée à l’arrosage du jardin et à l’alimentation des W.C. Le clos et couvert a été réalisé par l’entreprise APIJ, basée en Seine-Saint-Denis et spécialisée dans l’ossature bois et la construction écologique, il s’agit également d’une entreprise d’insertion pour l’activité économique. Les intérieurs ont été réalisés en auto-construction par les propriétaires.

Voir en ligne : Retrouver nos précédentes références sur l’observatoire des CAUE

>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>

publié le 1er/07/2013

CAUE93.fr

La Newsletter du CAUE 93

L'actualité de l'architecture de l'urbanisme et du paysage en Seine-Saint-Denis

Télécharger les dernières Newsletters

Suivre la vie du site RSS

abonnez-vous