Accueil >> Actualité >> L’hôtel de ville de Bagnolet

L’hôtel de ville de Bagnolet

Trois cylindres superposés et un promontoire en porte à faux signalent de manière magistrale l’entrée

Place Salvador Allende

Maître d’œuvre : Jean-Pierre Lott, architecte, Anne-Flore Derobert, chef de projet
Maître d’ouvrage : Ville de Bagnolet
Maître d’ouvrage délégué : Séquano-Aménagement
Programme : Immeuble de bureaux comprenant une galerie de liaison, un hall d’accueil, une tribune développée en gradins pour accueillir le public et la presse, les bureaux des élus, les salles de réunion, la salle des commissions, le bureau du maire et ses services et la salle du conseil
Surface SHON : 11 196 m2
Coût : 22 M d’€ HT
Livraison : Août 2013
© Luc Boegly

La reconstruction de l’hôtel de ville s’inscrit dans un vaste projet urbain de requalification du centre-ville de Bagnolet. Elle s’appuie sur l’analyse urbaine engagée par la ville, et développe cinq points qui fédèrent le nouvel aménagement :
• Créer la place de l’hôtel de ville ;
• Ouvrir un dialogue avec le bâtiment historique ;
• Condamner la rue Benoit Hure qui avait pour seule vocation l’accès au parking des Mercuriales ;
• Dessiner un bâtiment dont l’échelle concilie et réorganise le bâti existant. Ainsi la partie du bâtiment en vis à vis de l’hôtel de ville historique est à son gabarit, et à l’arrière du bâtiment, l’échelle est celle de l’immeuble du logement mitoyen. Cette stratégie permet d’installer sans heurt le bâtiment dans son site ;
• Faire naître un axe piétonnier qui reliera le cinéma à l’espace commercial en y installant une brasserie et une librairie, lieux de vie et d’échanges.

Comment figurer de façon simple et évidente le nouveau bâtiment, alors que l’hôtel de ville historique est conservé et qu’il se situe au centre de la place. Pour y répondre, nous proposons pour symboliser le nouveau bâtiment, d’installer une sculpture composée de trois galets décalés à l’échelle du bâtiment néoclassique. Ce rapport ancien/contemporain crée immédiatement un dialogue entre les deux bâtiments. Ils se parlent. Le long des rues, les façades des bureaux sont protégées par une enveloppe de résilles inox ciselées. Elle a pour but de protéger les bureaux d’une vue directe, protègent les bureaux de l’ensoleillement direct, et pour la sécurité incendie du bâtiment permettre des évacuations de l’ensemble des bureaux par les coursives.
Sur les limites séparatives, le projet propose des patios (l’un à la place de l’ancienne rue). Ces patios et patio-jardins offrirent un cadre visuel agréable aux lieux de travail, mais aussi à l’immeuble voisin.

Le fonctionnement de la Mairie

Une mairie possède de très nombreux services, il est important de bien les organiser et notamment de mettre près du sol les espaces les plus fréquentés, de regrouper les services qui le nécessitent, d’éloigner du hall les services qui n’entretiennent pas ou peu de rapport avec la population. Enfin de porter un soin tout à fait particulier à la salle de conseil, expression de la démocratie locale.

Il est important de donner une harmonie à l’ensemble, ainsi le bâtiment propose un grand vide sur sa hauteur qui met en perspective chaque niveau, et donne l’unité et l’idée de maison commune à la mairie. Passé l’entrée, on se retrouve dans un grand hall (contrôlé par l’accueil) lieu de convivialité, d’exposition, de rencontre. Les espaces d’accueil à la population sont regroupés aux deux premiers niveaux, limitant les déplacements à l’intérieur du bâtiment.

A l’étage : une galerie de liaison relie l’hôtel de ville historique à la nouvelle construction, désenclavant ainsi la belle salle des mariages.
Au deuxième étage : on y retrouve les bureaux des élus. Les salles de réunions, la salle des commissions sont à chaque fois placées au centre du plan, près des ascenseurs, permettant leur mutualisation.
Au troisième étage : immédiatement au-dessus du bureau du maire et de ses services, on trouve regroupés la Direction Générale des services, la Direction des finances, la Direction de l’administration générale, offrant ainsi un pôle exécutif performant.
Au quatrième étage : sont regroupés la Direction de l’enfance, la Direction des sports, la Direction de l’éducation qui travaillent en synergie.
Au cinquième étage : on retrouve la Direction de l’Aménagement urbain, la Direction du Tourisme et la Direction de l’entretien.
Au sixième étage : On trouve la Direction des ressources humaines et les locaux des personnels.
Les deux entresols : ils sont dédiés à la salle de conseil qui fonctionne sur deux niveaux. Un accès public hors des heures d’ouverture est proposé depuis le sas d’entrée du bâtiment.
La salle de conseil : La Salle du Conseil est implantée, comme les autres espaces dédiés au Conseil municipal, au niveau du rez-de-chaussée. Son volume est en double hauteur.

Le plancher bas est un espace réservé aux personnes participant directement et indirectement aux délibérations : Conseillers, Directeur général, DGA, directeurs de services, etc.
Il dispose de deux accès :
1. L’un ouvrant sur les nouveaux espaces du Conseil municipal structurés autour du foyer des élus ;
2. L’autre communicant avec l’ancienne Mairie.

Le public et la presse sont accueillis sur une tribune développée en gradins frontaux surplombant l’espace des délibérations précédent. Elle dispose de deux accès en partie haute qui rejoignent le circuit dédié au public, à partir du hall d’accueil en rez-de-chaussée ou en direct à partir de l’extérieur.
L’accessibilité aux PMR ou autres handicapés ainsi que l’évacuation d’urgence des deux espaces ont été parfaitement appréhendées dans cette organisation.

Les flux

Le public : il dispose de trois ascenseurs situés dans le hall qui desservent chaque niveau (avec contrôle d’accès pour les niveaux inférieurs). A chaque étage une zone d’attente est ménagée près des ascenseurs.
Les élus et les personnels : ils ont leur accès indépendant (en face du cinéma). Un ascenseur leur est dédié.
Les livraisons : un ascenseur / monte-charge en liaison directe avec l’aire de service de Niveau – 1 intermédiaire (et le service du courrier) dessert chaque niveaux.

Ainsi suivant sa qualité, (visiteurs, personnels, élus) à chacun est proposé un parcours spécifique étudié dans un espace unique.

Voir en ligne : Retrouver toutes nos références sur Bagnolet

>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>

publié le 1er/05/2014

CAUE93.fr

La Newsletter du CAUE 93

L'actualité de l'architecture de l'urbanisme et du paysage en Seine-Saint-Denis

Télécharger les dernières Newsletters

Suivre la vie du site RSS

abonnez-vous