Accueil >> Actualité >> Pas de deux à Clichy-sous-Bois

Pas de deux à Clichy-sous-Bois

Bandeaux verticaux colorés et allèges vitrées

Zac de la Dhuys - Allée Romain Rolland

Maître d’œuvre : Daufresne, Legarrec & associés, architectes
Maître d’ouvrage : Opievoy
Programme : 88 logements collectifs PLUS, PLUS-CD
Le statut d’occupation : locatif
Les labels : HPE 2005
Surface SHON : 7 250 m²
Coût : 9,77 M d’€ HT
Livraison : Octobre 2011

Située à l’intersection de la rue Etienne Laurent et de l’allée Romain Rolland, l’opération comprend deux îlots en vis-à-vis marquant chacun un angle urbain. Du nord vers le sud, ces nouveaux projets s’inscrivent dans la continuité des opérations de logements déjà engagées (gabarits similaires) alors que de l’ouest vers l’est ils surgissent comme des silhouettes plus hautes se détachant de volumes plus bas : groupe scolaire, mosquée, locaux d’activité.
La problématique urbaine est l’un des axes majeurs du projet :
-Contribuer à construire l’urbanité du site ;
-Structurer les angles urbains à l’intersection des voies ;
-Découper les îlots en unités d’habitations identifiables ;
-Etablir des relations de bon voisinage avec les îlots et édifices proches.
La problématique architecturale prolonge les intentions urbaines, favoriser la diversité architecturale entre les îlots dans le respect d’une cohérence urbaine d’ensemble. L’architecture « lisible » pour les habitants s’inscrit dans la modernité revendiquée du nouveau quartier
Afin d’établir une perception claire de l’espace urbain et de son organisation, les différents espaces sont hiérarchisés, espace public et espace privé sont bien distingués. Les façades mettent en jeu des panneaux ponctuels ou des allèges vitrées colorés, ce jeu purement décoratif accentue le mouvement libre des percements sur rue. Le socle sur rue marque fortement la limite entre le logement et la rue alors que sur cour, les jardins surélevés tendent à atténuer cette opposition public / privé.
Ni identiques ni totalement différents, les deux îlots proposent une cohérence de composition tripartite (socle, corps principal, couronnement) dynamisée par un traitement différencié suivant les facettes du projet.

Voir en ligne : Retrouver nos précédentes références sur l’observatoire des CAUE

>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>

publié le 21/05/2012

CAUE93.fr

La Newsletter du CAUE 93

L'actualité de l'architecture de l'urbanisme et du paysage en Seine-Saint-Denis

Télécharger les dernières Newsletters

Suivre la vie du site RSS

abonnez-vous