Accueil >> Actualité >> Réaménagement des terrains Kodak à Sevran

Réaménagement des terrains Kodak à Sevran

Gestion de l’eau urbaine et réalisation d’un conservatoire du végétal

Parc de la Plage verte

Maître d’œuvre : Agence Laverne – Paysage & urbanisme, paysagistes
Maître d’ouvrage : Ville de Sevran
Programme : Le parc clos de 8 ha (prairies, mares et marais, îles-jardins, grand bassin), l’esplanade Victor Hugo de 2,4 ha, un conservatoire du végétal et un pôle sportif de 1,8 ha, un bassin enterré de stockage des eaux de pluie de 0,3 ha (22 000 m3), un espace pour les activités de 0,6 ha, un parvis des écoles d’1,1 ha
Surface SHON : 14 ha
Coût : 18,5 M d’€ HT
Livraison : Juin 2012
Copyright photo : © Agence Laverne

Historiquement, les emprises des usines Kodak ont constitué une enclave autonome et étanche dans le tissu urbain. Aujourd’hui, la disparition de l’activité laisse une friche qui entretient une rupture dans la ville.

Parmi les principaux enjeux du réaménagement figurent la restitution à la ville de ce terrain de 14 hectares dont elle a été privée. Sa réinscription se fait dans les continuités de territoires et d’image de la ville et dans les usages quotidiens avec ses habitants.

Le thème du parc demeure vecteur d’unité et moteur d’aménagement de l’ensemble de son territoire, en reliant mieux le centre-ville et les quartiers au sud du canal.

Une lisière de parc unitaire permet d’affirmer l’identité du site et son accessibilité depuis le quartier et la ville. Cette mise en scène efficace qui propose une image mémorable à l’échelle de la ville, inscrit volontairement le canal de l’Ourcq au coeur du parc et affirme également à l’échelle de l’agglomération parisienne, la présence et le rôle du parc comme une étape stratégique sur ce réseau alternatif dans la ville.

 Le choix de développer sur ce site un projet d’assainissement ambitieux et recourant à des techniques alternatives, imposent un projet de nivellement nécessaire au stockage des eaux de pluie, qui marque profondément sa topographie. Valorisées et mises en scène, ces contraintes sont des atouts qui fondent l’identité du parc, servent sa composition et affirment son inscription urbaine.

La gestion de l’eau urbaine constitue, avec la réalisation du Conservatoire du Végétal, un thème majeur d’aménagement du parc.

Elle est également mise en scène dans le parc et le quartier au travers de projets diversifiés qui proposent un véritable outil de vulgarisation et de sensibilisation des visiteurs à la gestion de la ressource en eau.

Parallèlement à la longueur du site, au canal et aux courbes de niveaux, la trame arborée du parc s’organise en coulisses parallèles dont la transparence donne la mesure du site d’ensemble et compose le site ouvert en espaces successifs découverts au travers de clairière.

Voir en ligne : Retrouver nos précédentes références sur l’observatoire des CAUE

>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>

publié le 10/12/2012

CAUE93.fr

La Newsletter du CAUE 93

L'actualité de l'architecture de l'urbanisme et du paysage en Seine-Saint-Denis

Télécharger les dernières Newsletters

Suivre la vie du site RSS

abonnez-vous