Accueil >> Actualité >> Résidence Front de Parc à Saint-Denis

Résidence Front de Parc à Saint-Denis

Des logements bénéficiant de la présence du parc et de la promenade plantée

1 à 7 rue Emile Chrétien et place Pierre Sémard

Maître d’ouvrage : Plaine Commune Habitat
Maîtres d’œuvre : Brenac + Gonzalez, atelier d’architecture SARL, Coline Charvet et Adrien Mondine, chefs de projet
Programme : 60 logements en locatif social et parking de 42 places.
Label : BBC (Bâtiment basse consommation)
Surface shon : 4 664 m²
Coût : 6,6 M d’€
Livraison : Septembre 2011

À partir des recommandations du cahier des charges urbain, la composition urbaine occupe, face « au front de parc », les limites sud, est et ouest de la parcelle et s’organise en deux volumes principaux séparés par une faille.
Le choix de cette implantation, sur une parcelle trapézoïdale, permet ainsi d’assurer une multi-directionalité, qui facilite les possibilités d’orientations et autorise une diversité de traitement des volumes en fonction des expositions et notamment en retour sur la promenade plantée.
Implantations transversales, renforcement des retournements permettant d’animer l’ensemble des façades et facilite les champs d’ouverture pour que le plus grand nombre de logements bénéficient de la présence du parc et de la promenade plantée.
Le long de la rue du 19 mars 1962, les deux volumes principaux assurent par leur alignement la continuité urbaine le long de cette voie et permettent d’ouvrir par la présence de cette large faille une perspective nord - sud vers la promenade plantée. Cette faille facilite la pénétration de la lumière du Sud au cœur du jardin intérieur, et permet de mettre en scène et de cadrer toute la profondeur de la parcelle.
Cette interruption du bâti permet, tout en créant une certaine porosité visuelle depuis le parc vers la promenade plantée, d’engendrer une meilleure articulation volumétrique en dissociant et en distinguant un des éléments singuliers comme l’édifice situé à l’angle sud - est.
Les deux volumes principaux prennent assise sur un socle commun qui accueille un parking de 42 places. Ce parking, légèrement surélevé (1m) par rapport au niveau du trottoir de la voie nouvelle, et en léger retrait permet d’assurer une certaine intimité à l’ensemble des logements situés en rez-de-chaussée. Cette organisation spatiale contribue à libérer un large espace vert central protégé en cœur d’îlot des nuisances sonores environnantes, et assure la continuité entre les deux entités paysagères présentes sur le site : la voie promenade et le parc.
Les façades se composent d’un corps principal qui se développe sur trois niveaux. Ce corps principal prend assise sur un rez-de-chaussée formant un socle habillé de brique et est couronné par un attique en recul de deux niveaux.
Le rez-de-chaussée est animé par la présence des porches au droit des halls d’entrée sur la voie nouvelle. Le socle en recul sur le trottoir permet également de renforcer la distance avec l’espace public et de créer un lien végétal entre l’édifice et le parc.
Le corps principal est habillé d’une vêture en enduit blanc, il est animé par le jeu régulier de larges balcons filants non superposés qui alternent d’un niveau à l’autre, retraits et avancées renforçant ainsi l’image de rubans autonomes. Ces terrasses et balcons généreux sont autant d’extension des espaces intérieurs et de lieux de vie.
Les espaces extérieurs sont protégés par des gardes corps en serrurerie découpé au laser formant des motifs floraux, ils viennent en « jupette » relier ponctuellement certains niveaux. Ce motif est à la fois décoratif, il donne l’identité de l’édifice mais il forme aussi une mantille qui protège du soleil du sud ; le motif qui rappelle l’Art nouveau est aussi un rappel de la nature très végétale du site.
Balcons et terrasses mettent en scène les deux derniers étages qui sont habillés de bacs d’acier ou d’aluminium ; ils fabriquent un attique aux volumétries spécifiques et variées qui contribuent à l’impression d’individualité et de diversité joyeuse.

Voir en ligne : Retrouver nos précédentes références sur l’observatoire des CAUE

>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>

publié le 1er/03/2012

CAUE93.fr

La Newsletter du CAUE 93

L'actualité de l'architecture de l'urbanisme et du paysage en Seine-Saint-Denis

Télécharger les dernières Newsletters

Suivre la vie du site RSS

abonnez-vous