Accueil >> Actualité >> Résidence du parc à Dugny

Résidence du parc à Dugny

De nouveaux logements sociaux au centre ville

angle des rues Guynemer et Guénard

Maître d’œuvre : AdM architectes - Pierre Margui et Hervé Vachon, architectes
Maître d’ouvrage : SODEARIF
Bailleur social : Immobilière 3 F
Programme : 151 logements sociaux (118+33) et deux locaux à usage de bureaux (325 m²)
Labels : Cerqual H et E et BBC - Effinergie
Surface shon : 10 835 m², dont 1ère tranche : 8 280 m² et 2ème tranche : 2 555 m²
Coût : 16,6 M d’€ HT
Livraison : 1ère tranche : novembre 2011 ; 2ème tranche : juin 2013

Le centre ville de Dugny, totalement détruit par les bombardements de 1943, est marqué par l’urbanisme de la période de la reconstruction des années 1950. Construire une opération de logements dans un tel contexte conduit nécessairement à participer au renouvellement urbain et à une requalification des espaces publics.
Le projet architectural s’est donc fixé comme objectif de renforcer l’urbanité du centre ville en le densifiant, en structurant l’espace public dans la logique de la trame viaire existante, tout en préservant la prééminence des édifices publics et institutionnels auxquels les habitants sont attachés.
En l’occurrence, il convenait moins de se singulariser par l’addition d’une nouvelle individualité que de réconcilier certaines disparités, tisser un lien entre des quartiers proches, mais séparés par un marquage identitaire si fort qu’on ose à peine les traverser.
La sagesse de ce projet est empreinte de respect, de civilité et d’attention à l’égard de ceux qui l’ont précédé.
Les logements vont du studio au 6 pièces, avec une majorité de grands appartements familiaux (26% de 4 pièces et plus) dont 8 en duplex. Ceux-ci se répartissent dans trois immeubles de même gabarit R+4 sur un niveau de sous-sol accueillant la totalité des places de stationnement de l’opération. Ils bénéficient d’un bon ensoleillement naturel, de par l’orientation des façades et les vues dégagées ; les logements des étages disposent d’un balcon ou d’une terrasse.
Des bureaux classés E.R.P. (établissements recevant du public) occupent une partie des rez-de-chaussée, indépendants du reste de l’opération ils devraient accueillir à terme des services d’intérêt collectif.
Les immeubles sont équipés d’un système de chauffage central au gaz et d’une production d’eau chaude collective couplée à des panneaux solaires thermiques disposés sur les pans de toitures orientés au sud. Les performances thermiques de l’isolation mise en œuvre et la bonne étanchéité à l’air de l’enveloppe des bâtiments ont permis d’obtenir la certification BBC - Effinergie en 2011 (1ère tranche) ainsi que le label H. et E.
Les façades, leur chromatisme et les volumes des bâtiments ont été travaillés en séquences pour différencier chaque hall d’entrée, préserver l’ensoleillement et entretenir des rapports courtois avec l’environnement bâti existant.
Implantés en retrait de l’alignement, et surélevés le long de la rue Guynemer, les immeubles forment un front bâti discontinu et laissent une place prépondérante aux espaces verts aménagés sur dalle et en pleine terre. L’ensemble de la résidence est clôturée, des percées visuelles donnant sur le jardin paysagé sont réservées pour l’agrément des locataires et des passants, et offrir ainsi un ensoleillement maximal.
Le choix des plantations, leur diversité et le dessin du jardin font partie intégrante du projet architectural, ils offrent à chacun, au fil des saisons, des vues apaisées sur un paysage urbain aéré et généreusement végétalisé et participent pleinement à faire de la ville un espace désirable et agréable à vivre.

Voir en ligne : Retrouver nos précédentes références sur l’observatoire des CAUE

>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>

publié le 1er/04/2012

CAUE93.fr

La Newsletter du CAUE 93

L'actualité de l'architecture de l'urbanisme et du paysage en Seine-Saint-Denis

Télécharger les dernières Newsletters

Suivre la vie du site RSS

abonnez-vous