Accueil >> Actualité >> Restaurant inter-administratif à Bobigny

Restaurant inter-administratif à Bobigny

Pour sortir de l’angle droit, une volumétrie courbe et fluide

Bâtiment Jean Monnet, esplanade Jean Moulin

Maître d’œuvre : Jean-Pierre Lott, architecte mandataire
Maître d’ouvrage : DRIEA / UTEA 93
Programme : restaurant pour 1 500 rations et un export.
Label : HQE (Haute qualité environnementale)
Surface SHON : 2 600 m2
Coût : 7 M d’€ HT
Livraison : Septembre 2011
Copyright photo : © Hervé Abbadie

En bordure du site de la Cité administrative de Bobigny (93), le projet s’installe sur l’un des parkings en limite de l’espace boisé classé.

L’architecture des deux bâtiments principaux jouxtant le projet, la préfecture et le bâtiment Malraux, typique des années 60, simple et austère, donne une bonne et solide idée de l’image du pouvoir administratif, de sa fonctionnalité.

Pour compléter la figure, et sortir de la rigueur de l’angle droit, nous avons voulu, pour le Restaurant administratif, faire un bâtiment tout en courbe, très fluide, dont les formes soient bien adaptées à ce type de programme.

Cette attitude vient par complémentarité et rupture, donner une richesse supplémentaire au site et également lui donner la légèreté qui lui manquait.

La présence du nouveau bâtiment par son architecture sobre, non ostentatoire, redonne une note de gaieté au site, et s’inscrit dans le cadre de la restructuration urbaine initiée par la ville.

 A l’analyse quatre, points forts caractérisent le lieu :
- la présence au sud de l’espace boisé classé,
- la présence de la rampe du parking de la préfecture, véritable rupture urbaine,
- la présence de la préfecture et du bâtiment Malraux qui dominent le restaurant,
- la question de l’implantation d’un bâtiment dans un quartier difficile rencontrant des problèmes de sécurité et de vandalisme.

Au-delà du fonctionnement propre du restaurant, qui offre des espaces de restauration agréables, conviviaux, et des circuits évidents, le projet est parti de l’analyse de ces quatre principales données urbaines pour la composition du plan.

La présence de l’espace boisé

Respiration urbaine, il nous a paru tout à fait primordial d’installer un rapport visuel fort entre les espaces de restauration, la cafétéria et l’espace boisé. Celui-ci étant en forte pente, nous avons opté pour mettre la salle de restauration à l’étage, afin de pouvoir faire un espace de restauration panoramique embrassant le paysage proche. Cette solution a permis également de s’affranchir des problèmes liés au vandalisme, et de recréer le parking au rez-de-chaussée.

Les matériaux

Les façades sont faites en béton architectural brut. Les grandes voiles courbes coulés sur 15 mètres de hauteur sont réalisées avec des outils spéciaux. Les menuiseries extérieures sont en aluminium laqué.

HQE

Le projet s’inscrit dans une démarche HQE sans certification.

Voir en ligne : Retrouver nos précédentes références sur l’observatoire des CAUE

>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>

publié le 1er/02/2013

CAUE93.fr

La Newsletter du CAUE 93

L'actualité de l'architecture de l'urbanisme et du paysage en Seine-Saint-Denis

Télécharger les dernières Newsletters

Suivre la vie du site RSS

abonnez-vous