Accueil >> Actualité >> Restructuration et extension de l’école élémentaire Romain Rolland à Epinay-sur-Seine

Restructuration et extension de l’école élémentaire Romain Rolland à Epinay-sur-Seine

1, rue Romain Rolland

Maîtres d’œuvre : Babled Nouvet Reynaud architectes urbanistes, Renaud Schwartz chef de projet
Maître d’ouvrage : Ville d’Epinay-sur-Seine
Assistant maîtrise d’ouvrage : Plaine Commune Développement
Programme : Démolition d’une aile de l’école, restructuration de la partie existante et extension en lieu et place de l’aile détruite. Construction d’une école élémentaire avec 20 classes, bibliothèque, centre de loisirs, réfectoire. Mise en oeuvre d’une école provisoire préfabriquée pendant la durée des travaux
Surface SHON : 2 715 m²
Coût : 5,9 M d’ € HT
Livraison : Septembre 2013
© Frédéric Delangle

La rénovation et l’extension de cette école élémentaire s’inscrit dans un contexte urbain en pleine régénération.
En s’appuyant sur le patrimoine végétal existant, le dispositif paysager de l’école maternelle est prolongé pour constituer un cadre arboré qui dessine l’ilot scolaire, et offre aux enfants un horizon apaisé et verdoyant.

Au nord, la césure entre volume existant et extension poursuit le rythme de failles dans le front bâti, qui offrent depuis le mail piéton des échappées visuelles vers le Sud.

Le projet cherche par ailleurs à affirmer une forte connivence architecturale entre partie rénovée et extension. L’expression architecturale se veut fédératrice, et répond à l’identité urbaine du site. La volumétrie se distingue par sa simplicité, pour un projet économe, compact et cohérent. L’ensemble du projet est enveloppée d’une matière noble et pérenne : un parement auto porteur en éléments modulaires de béton teinté.

Une attention particulière a enfin été portée sur l’organisation fonctionnelle de l’école, pour inspirer la qualité des situations qui s’y produisent. Les dessertes claires et généreuses, animées par des jeux de lumière et de points de vue, s’accompagnent d’une orientation raisonnée des différentes parties du programme. Salles de classe et espaces collectifs se tournent vers la cour arborée, tandis que les bandes servantes s’orientent au Nord. L’expression architecturale décline cette organisation avec deux typologies d’ouvertures : de larges cadres ponctuent la façade sur rue, tandis que sur cour, les fenêtres horizontales et filantes du bâtiment existant sont généralisées.

Voir en ligne : Retrouver toutes nos références sur Epinay-sur-Seine

>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>

publié le 1er/11/2014

CAUE93.fr

La Newsletter du CAUE 93

L'actualité de l'architecture de l'urbanisme et du paysage en Seine-Saint-Denis

Télécharger les dernières Newsletters

Suivre la vie du site RSS

abonnez-vous