Accueil >> Actualité >> Une tour européenne de 57 logements et commerces en rdc à Aubervilliers

Une tour européenne de 57 logements et commerces en rdc à Aubervilliers

Une tour, signal pour une nouvelle centralité

Avenue Jean Jaurès, Fort d’Aubervilliers

Ce projet emblématique d’un renouveau du quartier découle d’un travail approfondi sur les enjeux et les objectifs définis dans le SCOT (Schéma de Cohérence Territoriale de Plaine Commune).


Il s’inscrit dans l’objectif annoncé de pôle d’excellence urbaine et « d’Eco‐ville » en montrant ostensiblement des logements de qualité, précédés de larges loggias conviviales et habitables. Il s’agit d’intensifier l’urbanité autour d’un pôle de transport en commun tout en créant un bâtiment repère pour une nouvelle centralité : une véritable place commerçante, à l’échelle du quartier et des flux potentiels générés par le grand projet de transport de l’Arc Express.
La forme continue, composée de deux registres verticaux, dialogue avec le site proche et lointain, par une écriture contemporaine, sobre et cependant domestique. Elle s’adresse à l’échelle basse du quartier, celle de la ville historique par son socle de commerce ouvert et transparent surmonté de deux niveaux de logements traversants entre ville et cour/jardin à R+1.
La partie supérieure de la tour s’adresse, elle, à la ville nouvelle, celle des tours des Courtillières d’Emile Aillaud en les revalorisant de sa présence nouvelle. Le volume du projet s’enroule et s’élance verticalement en deux prismes verticaux, l’un sombre, l’autre clair,
articulés autour d’une faille. Tous les logements, sont desservis par des circulations éclairées naturellement, et possèdent chacun plusieurs orientations. Ils sont, soit traversants, soit doublement ou même triplement orientés. La tour est articulée en deux volumes verticaux distincts, isolés par l’extérieur. Ils dialoguent grâce à leur jeu de matières : l’une en Eternit noir, dont l’aspect est plutôt satiné, contraste avec la deuxième, en métal blanc laqué, jouant des différents reflets irisés du ciel. Des volets coulissants en métal laqué occultent les chambres.
L’expression d’un volume continu, en spirale ascendante exprime une progression volumétrique vers le ciel, depuis l’ancrage dans le sol d’Aubervilliers. Les plis des toitures et de la façade du commerce résonnent avec les glacis du fort d’Aubervilliers.

Voir en ligne : Voir toutes les réalisations publiées à Aubervilliers

>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>

publié le 1er/06/2018

CAUE93.fr

La Newsletter du CAUE 93

L'actualité de l'architecture de l'urbanisme et du paysage en Seine-Saint-Denis

Télécharger les dernières Newsletters

Suivre la vie du site RSS

abonnez-vous